Indicator Stickynotes : des notes élégantes pour Unity !

Depuis l’arrivée d’Unity dans Ubuntu, je ne peux plus utiliser Rhinote, logiciel PyGtk 2 de création de post-it sur mon bureau. Ces petites notes me permettent de me rappeler facilement (non, non, je ne gatouille pas encore) certaines actions/objectifs à faire dans la durée ou à court terme, voir ne pas oublier quelque chose d’important. Bref, vous l’aurez compris, ce genre d’applications si insignifiante devient rapidement vital au quotidien pour peu qu’on y ait gouté. Rhinote se lançait bien mais il m’ était devenu impossible de le personnaliser, ni même de déplacer la note nouvellement crée. Tout est-il perdu ? Non, car Indicator Stickynotes vient à mon secours.

Lire la suite

Publicités

En Vrac : Nautilus-Terminal et Cover-Thumbnailer

Avec un peu plus d’une semaine de retard, je diffuse enfin la nouvelle. Elle concerne mon ami Fabien Loison alias FLOZZ qui a mis  à jour deux de ses logiciels. Nautilus-Terminal 1.0 et Cover-Thumbnailer 0.8.3 passent en version GTK3.  Ces logiciels sont destinés à agrémenter Nautilus et à le rendre aussi plus performant.

Lire la suite

Openshot video Editor 1.3.0 :

Initialement prévue pour la fin d’année et repoussée afin de vous fournir une stabilité inégalé, c’est avec un immense plaisir que la Team Openshot vous annonce la sortie officielle de la version 1.3.0. Le mot d’ordre de cette version est une amélioration générale de l’interface, de la timeline, des diaporamas, de nouveaux effets, Transitions, de titres animés 3D. La correction des nombreux bogues lié à MLT est le résultat de l’étroite collaboration avec l’équipe de Dan Dennedy sans oublier la résolution du fameux bogue de la barre de zoom a été aussi un leitmotiv de cette version.

Ces derniers jours, sur le blog officiel du projet, nous vous avons fait découvrir en avant première une partie du travail que nous avons effectué ces derniers mois. En voici la synthèse. Parmi les nouveautés de cette version, nous avons :

Une interface revue et améliorée : Fortement demandé par la communauté, notamment suite au sondage réalisé sur le site OGMUbuntu en Mai dernier et basé sur les mockups de Jan Haufmann un nouveau thème par défaut appellé Fresh avec un nouveau jeu d’icônes a remplacé l’ancien.

Openshot en "grand" format

Mais ce changement visuel n’est pas le seul. L’onglet Transition a été lui aussi revu et est visuellement plus agréable tout en étant plus ergonomique. Il se compose de deux dont un concerne les transitions les plus courantes.

Les effets ont subis aussi le même sort.

Tous les onglets ont une barre de recherche auto-complétive cad la recherche s’affine au fur et à mesure de l’écriture complète du nom si celui-ci n’a pas été celui que l’on désirait.

Une redéfinition de l’espace de travail avec :

– pour l’arborescence du projet un découpage soit global soit selon le type de fichiers (Vidéos, Audio, Images),

– pour les transitions l’ajout d’un onglet concernant les transitions les plus courants/communs.

Redéfiniton de l'espace de travail et ajout d'une barre de rechercheOnglet contenant les transitions courantes

Les boutons du player ne sont plus ceux du thème mais ceux de l’environnement dédié à cette fonction. Les boutons permettant d’aller au repère précédant ou suivant ont été déplacés au niveau de la barre de la timeline à coté de celui de création du repère (ce qui n’est pas le cas sur cette screenshot !).

La fenêtre d’exportation de la vidéo a été elle aussi, revue et redéfinie pour l’occasion

Exportation web

L’utilisation du stock d’icônes pour le player au lieu des boutons du thème courant.

Les miniatures représentant les clips dans l’arbre du projet ont maintenant des coins arrondis, rajoutant une petite touche agréable visuellement.

Une redéfinition de nombreuses boites de dialogue dont  la boite de sauvegarde qui respecte les normes HIG en vigueur.

Une timeline plus fonctionnelle :

La barre de Zoom a été redéfinie à 8 secondes par défaut vue que , suite au fameux bogue de cette même barre de zoom, de très nombreux utilisateurs l’utilisent à de très petite dimension.

Les transitions « collent » à la fin ou bien au début du clip suivant l’effet escompté.

Toujours au niveau des transitions, l’amélioration de l’algorithme de détection automatique offre, en mode attraction, une détection automatique de la transition affichant ainsi la direction de celle-ci suivant le positionnement du premier clip sur la timeline (cad soit de haut en bas soit de bas en haut).

Plébiscité par les utilisateurs, Openshot permet de faire des importations multiples quelque soit le type de clip sélectionnés. Les aficionados des diaporamas seront enchantés.

Lors de ces importations multiples, un paramétrage précis pour chaque fichier importer est possible selon certains critères élémentaires : choix de la piste, de sa position sur la timeline selon l’échelle de temps, l’ajout d’une transition ainsi que d’un fondu , ces deux fonctionnalités étant elles-aussi paramétrables sur la durée de leur application.

Le positionnement des boutons des repères précédant et suivant sont décalés du lecteur au niveau des boutons de la timeline.

Le curseur de la tête de lecture a gagné en rapidité lors de ces déplacements sur la timeline en utilisant les repères.

De nouvelles fonctionnalités :

La fonctionnalité la plus intéressante et la plus utile pour l’utilisateur est la possibilité d’exporter directement son travail sur les sites de partages en ligne tel que les plus populaires d’entre eux : Youtube et Viméo. En effet, la finalité d’une vidéo est d’être vue soit dans son salon soit en ligne. Et cette fonctionnalité répond à la deuxième catégorie.

Exporter sur YouTube

Export vers Youtube

 

 

Export vers Vimeo

Grâce à une récente mise à jour par Dan Dennedy du filtre affine du framework MLT, les animations, les panoramas, les zoom et les rotations sont régulières. Seule la version 0.6.0 (et supérieure) permet l’utilisation de ce filtre désactivé sur les systèmes ne disposant pas encore de cette version de MLT. Et Openshot est maintenant capable d’identifier et d’activer si nécessaire les fonctionnalités selon la version de MLT.

La rotation du clip est simplifié à l’extrême puisqu’une entrée dans le menu contextuel du clip est disponible avec le choix d’en avoir aucune, rotation de 90 degrés à droite, rotation de 90 degrés à gauche et une rotation de 180 degrés. Auparavant, il fallait utiliser l’effet rotation pour pourvoir bénéficier de cette fonctionnalité. Une redéfinition de la section vidéo dans les propriétés du clip permet toujours d’affiner le résultat, dans un sens comme dans l’autre, y compris pour les rotations exotiques, ergonomique-ment.

Fini les difficultés de renommages des séquences d’images. Celles-ci bénéficient maintenant d’une auto-détection de leurs type et en informe l’utilisateur. Une fois confirmé par celui-ci, une nouvelle boite de dialogue apparait (1) et après vérification, importe la totalité de vos images.Cependant sur l’arbre des projets, ne figure qu’un seul clip. Le moyen le plus simple pour confirmer le succès de son importation est de prévisualiser ce clip.L’importance de l’intitulé de l’image ne figure plus à l’ordre du jour.

Une autre fonctionnalité toujours liée aux séquences d’images est réalisable lors de cette opération d’importation. En effet, maintenant, il est possible de répéter autant de fois qu’on le désire cette séquence (2).

Le logiciel reconnait automatiquement la version de MLT installée et (dés)active les fonctionnalités liés à cette version.

La création n’est pas en reste : toute une flopée de nouveaux titres animés 3D plus beaux les uns que les autres sont inclus avec dont :

  • Carte mondiale : réalisé par un français Gwen Bulleryahen, c’ est certainement le plus spectaculaire et le plus utile pour l’utilisateur qui désire montrer son périple sur une carte. Seul quelques paramètres (la longitude et la latitude de n’importe quel endroit sur la terre) permettent de générer de magnifiques trajets. Pour trouver les coordonnées, une recherche sur un atlas, Google Earth ou bien par un autre moyen sera nécessaire pour les obtenir.   Une seule condition est le fait d’utiliser une carte qui doit être obligatoirement  equirectangulaire au format .PNG. Un algorithme calcule le trajet à partir de la longitude et de la latitude et l’envoie à Blender à travers l’API Python.

Un fichier avec toutes les coordonnées des capitales du monde entier est disponible ici coordonneecapitales.

  • Baguette Magique : cette nouvelle fonctionnalité apportant un autre effet particule se trouve elle-aussi dans l’éditeur de titres animés 3D.  Elle se compose de nombreux paramètres tel que le début, la fin (cad X, Y, Z), la taille des particules, leur nombre, leur forme, leurs couleurs, la direction et la gravité des particules.

  • Il neige ! : Et si vous aviez envie d’avoir la neige tombée dans vos clips, ce nouvel effet est maintenant réalisable. Là aussi, vous pouvez régler différents paramètres dont on peut citer l’intensité ( le nombre de flocons), leurs sens ou bien leurs couleurs.

  • Un diaporama de 4 photos est maintenant disponible. La seule condition est de définir le chemin de vos images.

D’autres effets sont venues complétés ceux déjà présents, ce qui portent le nombre total de titres animés 3D à 17. Ces effets n’ ont rien à envier à leurs prédécesseurs et s’ajoutent à la collection qui décuple le talent de création de l’utilisateur.

Mais ce n’est pas tout puisque :

– le logiciel est déjà entièrement traduit en Français ainsi que dans 9 autres langues (sur les 64 du logiciel),

– les manuels Anglais, Espagnols et Français sont à jours/en accord avec les nouvelles fonctionnalités de cette version,

– le créateur de titres animés 3D utilise désormais toutes les polices présentes sur votre système, utile pour les langues comportant des caractères spéciaux tel que le Russe, le Thèque ou bien le Japonais,

– l’export de votre projet au format MLT XML utilisable dans Kdenlive et avec melt,

– Ajout de nouveaux raccourcis suite aux nouvelles fonctionnalités,

– les raccourcis ont maintenant leurs labels, augmentant ainsi automatiquement la productivité,

– et bien d’autres choses encore….

Bien entendu, cette version est disponible pour Ubuntu à l’aide du PPA officiel du projet. Quand aux autres distributions, il vous faudra certainement attendre quelques jours avant d’avoir cette version dans les dépôts officiels.

Une page sur Brainstorm a été ouverte afin que les utilisateurs puissent y déposer leurs idées parmis d’autres.

Un bogue de dernière minutes lié à Python 2.7 a été découvert et partiellement corrigé. Une methode du module httplib.py a été entierement réecrit et est imcompatible avec l’API de Vimeo. En attendant une correction/patch de Python, il a été désactivé. Les utilisateurs ayant cette version (dont Natty est équipé) n’auront pas accès à l’exportation vers Vimeo.

Avec cette version,  Openshot Video Editor gagne non seulement en fonctionnalités mais aussi en maturité. L’écoute de l’équipe vis à vie de sa communauté a aussi apporté un plus au projet qui confirme cette impression de maturité. Après tout, il me plait de dire que ce projet est fait par vous pour vous, animé par des volontaires tout aussi passionnés et s’il en fallait la preuve, la voici en réel.  Mené par une équipe soudée et motivée, tout ceci fait dire que l’avenir de ce jeune projet de deux ans et demi n’est pas fini, bien au contraire, il commence juste. Vivement la prochaine version…….

Titres en 3D ! : Nouvelle fonctionnalité d’Openshot

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas une nouvelle version d’Openshot (la 1.2.0) dont je vais vous parler aujourd’hui mais d’une très grosse fonctionnalité qui vient juste d’être d’implanter. Et quelle fonctionnalité ! : Openshot peut facilement et simplement  implanté dans votre projet une séquence animé de titres en 3 D de toute beauté, utilisant en arrière plan la puissance du logiciel phare de la 3D libre : Blender. Jonathan a toujours aimé travailler avec Blender pour réaliser des animations ; aussi il a travaillé secrètement  depuis des mois  sur ce qui était une de ces aspiration dés la mise en route du projet Openshot. Cependant Blender est un outil professionnel auquel la majorité des utilisateurs n’utilisent pas car il est compliqué et nécessite une longue période d’adaptation avant de réaliser quelque chose. Comment intégré la puissance de cet outil en le combinant à l’intuitivité et facilité d’Openshot Video Editor ?  C’est ainsi qu’est né ce que l’on appelle désormais : l’Editeur de Titres Animés 3D.

Lire la suite

Lucid Lynx est là avec Openshot 1.13 aussi !

A l’heure de la publication de ce billet, Lucid Lynx est déjà dans les bacs (oui, je sais je suis en retard mais j’ai quelques problèmes de connections ces temps-ci).  Et avec elle, tout son lot de nouvelles fonctionnalités. Ce billet n’a pas pour but de vous faire une présentation ou bien une explication de son installation voir de son paramétrage (il y a plein de tutoriels sur le net) mais de bien vous faire comprendre que cette version est une version capitale, à l’aube de nombreux changements qui, eux, sont importants et ce, à plusieurs titres.

Lire la suite

Linux Pratique et Openshot Video Editor : une nouvelle histoire ?

Est-ce le début d’une nouvelle histoire d’amour ou bien l’effet de l’arrivée du printemps ? Peut-être, mais seul l’avenir le dira. Un article concernant  Openshot Video Editor. et écrit par Laurent Bellegarde, webmaster du site de la vidéo sous Linux, non moins célèbre Lprod, et auteur du livre Montage vidéo et audio libre,  est parut dans le numéro 59 de Mai-Juin .

Lire la suite

Interview de Jonathan Thomas, créateur d’OpenShot pour le Gnome Journal

Paul Cutters du Gnome Journal a interviewé Jonathan Thomas, créateur d’OpenShot Video Editor, logiciel d’édition vidéo non-linéaire pour Gnome et les environnements basés sur GTK, XFCE et LXDE. Cet interview est en anglais mais présente bien le déroulement du projet Openshot.

Au sommaire de ce numéro 18 du Gnome Journal, nous avons:

Bonne lecture.

Que voulez-vous de plus ?

La version 1.0.0 est à peine sortie que nous nous intérrogeons sur la nouvelle orientation du projet. Nous allons dans les jours qui suivent faire un grand nettoyage du projet sur Launchpad. Ensuite, nous mettrons en place la roadmap de la prochaine version en prenant en compte ce que nous désirons avoir en tant que fonctions intégrées mais aussi ce que la communauté des utilisateurs d’ OpenShot désire. Lire la suite

But OpenShot 1.0.0 too on Fedora 12

It’s a small new or rather a small precision. Inded, i have not precised that OpenShot is available for Ubuntu 9.10 Karmic Koala in two ways : in .debs and with the PPA.

A member of the OpenShotUsers Community, Thalaric recidivism and barely out it is already available  for  Fedora Constantine 12.

You can find it at this place, and all the fully news here.

On the best way to install Openshot, You can find more informations on the forum.  Stay tune.

Mais OpenShot 1.0.0 aussi sur Fedora 12

Il s’agit d’une petite nouvelle ou plutot d’une petite précision. En effet, je n’ai pas précisé qu’OpenShot est disponible pour Ubuntu 9.10 Karmic Koala de deux manières : en .deb et dans le PPA.

Un membre de la communauté des utilisateurs d’ Openshot Thalaric récidive et c’est à peine sortie qu’elle est déjà disponible pour Fedora 12 Constantine.

Vous pouvez la trouvez à cet endroit et l’intégralité de la nouvelle ici.

Sur la manière d’installer Openshot, vous trouverez plus d’informations sur Lprod et Ubuntu. Si vous avez déjà réussie à installer Openshot sur Fedora, vous pouvez nous en faire part soit sur le forum soit en modifiant la documentation de Lprod. Par avance, Merci.