Me Gamer and Linux User = Impossible Mission ? Not exactly. Part 6

Dans le dernier opus, nous traitions des périphériques tel que les casques sans toutefois avoir parler des jeux proprement dis. Et que dire de l’actualité de ces derniers jours. Et comme d’habitude, de fil en aiguilles, on se rend compte que l’éco-système est bien plus riche qu’on le croyais. En effet, si je vous dis GGKBDD ou Epic Games ou Steam ou encore Cougar. Et bien d’autres encore. A quoi pensez-vous  ? La réponse maintenant. 

Avant de commencer, une nouvelle importante pour tous les utilisateurs des dernières cartes graphiques AMD Radeon RX590 sorties mi-Novembre. Bien que du code les concernant avait été inclus dans le noyau en Septembre dernier, les développeurs Linux d’AMD ont eu la désagréable surprise d’avoir un bogue empêchant le fonctionnement tout court de ces cartes quelque soit le pilote graphique utilisé. Ceci était due à une modification du BIOS de ces cartes sur la ligne d’assemblage. Si la découverte du bogue a été presque immédiate dès la sortie, sa correction a demandé plus de temps et vient d’être annoncé ce . Ces patches pour l’AMDGPU seront inclus dans le noyau en cours (le 4.20) et une demande pour le noyau 4.19 a été émise. C’est donc une grande nouvelle pour les possesseurs de ces cartes graphiques.

Pour la petite info toute fraîche, AMD a envoyé toute une série de nouveau PCI ID concernant les Vegas 20 (0X66A4) et 10 (0X6869, 0X686A0X686B0X686D0X686E0X686F) à inclure dans le driver Linux. Cela ne signifie pas forcément que 7 nouvelles cartes vont sortir l’année prochaine mais en tout cas, il y aura de la nouveauté de ce côté. Nous en serons plus lors du CES à las Vegas mais des rumeurs non confirmées annoncent 3 nouvelles cartes qui vont venir concurrencer les best-off de Nvidia.

Le clavier Cougar 700K est un clavier mécanique avec une structure en aluminium et des switches mécanique MX, des Leds et des touches spéciales gaming. Au début de l’année, un nouveau driver HID a été inclus dans le Kernel 4.19 pour supporter le Cougar 500K de la marque. Dans le cycle en cours (Kernel 4.21), ce driver a été mis à jour afin de supporter toutes les fonctionnalités du 700K.

Peter Hutterer de Red Hat a créé GGKBDD en tant que daemon générique pour les claviers Gaming pour les systèmes Linux.
Ne vous emballez pas trop vite pour l’instant, il s’agit plus d’une ébauche de validation d’un concept qu’un programme/librairie fonctionnel. Même le nom est temporaire. Mais, si cela se confirme, cela sera vraiment très intéressant. Après, c’est en Python3. L’utilisation de ce langage (contrairement à du C ou du C++) touchera plus de monde qui soit susceptible de participer et donc de développer ce projet en quelque chose de concret rapidement.
A quand la même chose pour les souris, les casques,… ?

Un petit mot sur ce développeur de Red Had, Peter Hutterer. Ce nom ne vous est peut-être pas inconnu. En effet, ce talentueux développeur, spécialiste de « l’input » est l’auteur de nombreuses librairies pour piloter nos périphériques d’entrée dont nous tirons partie tous les jours. Libwacon, Tuhi, libratbag, libevdev, libinput, openRazer, … ont, entre autre, bénéficié de ses talents. La liste des projets sur lesquels il a travaillé est longue. Impressionnant.

Une autre nouvelle très importante: Epics Games a officiellement lancé leur nouveau « Game Store » (magasin en ligne) en tant qu’alternative à celui de Steam. Jusqu’à présent, le magasin existant ne supportait que Windows et MacOS. Courant 2019, il supportera aussi Android et les autres plateformes ouvertes (donc nous). Avec 12% du marché des jeux, l’arrivée de ce nouvel acteur va ouvrir de nouvelles perspectives pour nous autres Linuxiens Gamers.

Puisque nous parlons magasin en ligne de jeux, il serait inconcevable de ma part de parler de Steam et de son Steam Store. Depuis l’arrivée de Windows 8, Valve  a fait de gros efforts pour porter son Steam Store sous Linux. D’ailleurs, voici une liste du nombre de jeux tournant nativement sous Linux. Et je n’ai pas parlé des projets tel que Wine ou bien Playonlinux. Mais nous y reviendrons dans un instant avec un autre projet de Steam: Proton.

Puisque nous parlons des magasins de Jeux sous Linux, il serait indécent de ma part de ne pas mentionner de Lutris, Desura semble être un projet mort. Il faut aussi citer deux autres sites recensent l’actualité des jeux : Le bottin des Jeux Linux (3700 jeux) et GamingOnLinux.

Gnome Twitch est un client Linux pour la plateforme de streaming et de vidéos en ligne des joueurs enregistrant leurs parties de jeux : Twitch. Noter cependant qu’il n’a pas été mis à jour depuis 2 ans.

Sous Manjaro, vous l’installez de la manière suivante:

sudo pacman -S gnome-twitch

Voici une autre solution pour ceux qui ne veulent pas utiliser Gnome-twitch : Orion. Ce logiciel en QML/QT offre non seulement un client Twitch pour le bureau mais celui-ci offre en plus la VOD et le tchat et bien autres choses aussi.

Si vous voulez l’installer, vous avez à votre disposition la version stable mais aussi, pour les plus intrépides la version de développement disponibles sur AUR. Comme d’habitude, voici les commandes magiques:

yaourt -S orion

yaourt -S orion-git

Après Orion, voici une autre découverte faite cette semaine : Moonlight. Il s’agit d’une implémentation open source de NVidia GameStream.  Attention, cette version est une réécriture du programme en QT. L’ancienne version était elle, en Java.

Si vous voulez l’installer, vous avez à votre disposition la version stable mais aussi, pour les plus intrépides la version de développement disponibles sur AUR. Faites très attention pour prendre la bonne version. Comme d’habitude, voici les commandes magiques:

yaourt -S moonlight-qt

yaourt -S moonlight-qt-git

Voici maintenant deux logiciels indispensables pour jouer sous Linux comme nos collègues Windowsiens. Commençons par le premier: Mumble

Logiciel destiné plus particulièrement aux joueurs de tout poil mais pas que, Mumble est un logiciel libre performant de communications vocale (VOIP=Voices Over Internet Protocol) qui a la différence de son concurrent non libre Teamspeak utilise non seulement le serveur de son OSS, mais aussi Alsa et PulseAudio. Si vous êtes un gamer, c’est LE LOGICIEL A AVOIR lors de vos parties de jeux. Il se connecte à un serveur Murmur au protocole ouvert utilisant une répartition distribuée.  Chacun peut donc créer, si besoin est, son propre serveur.

Sous Manjaro, vous les installez de la manière suivante:

sudo pacman -S mumble murmur

Si vous désirez les versions de développement et bien plus encore, celles-ci sont disponibles sur AUR. Une simple recherche de type mumble dans votre gestionnaire de paquets graphiques vous en montrera toute l’étendue. Amusez-vous bien.

Passons maintenant à notre deuxième logiciel et quel logiciel car il offre la possibilité de profitez des jeux Windows de telle manière qu’on en oublierait que l’on se trouve sous Linux. Valve la société derrière la plateforme de jeux en ligne Steam a crée Proton le bien nommé.Sortie pendant les grandes vacances de cette année, on pourrait croire que la nouvelle aurait pu passée inaperçu. Que nenni. Ce nouvel outil est en train de révolutionner le Gaming pour Nous.Intégré à Steam, Proton est une version optimisée de Wine  afin de faciliter l’installation des jeux sous Linux, y compris ceux conçus pour Windows. Et ce n’est pas rien. Pour cela, il inclus deux autres outils: DXKV et vkd3d. Ce sont deux émulateurs DX11 et DX12 basé sur Vulkan le remplaçant de OpenGL.

La base de donnée ProtonDB (à garder dans vos marques pages et à consulter régulièrement) dont vous voyez une capture écran juste au-dessus recense la compatibilité des jeux à l’aide d’un code couleur et d’une appellation liée à celui-ci.Au bas de l’échelle, nous avons le rouge (Borked) pour un jeu ne fonctionnant pas du tout. Puis, nous passons en bronze (Bronze+) pour un jeu ayant des bogues majeurs, en argent (Silver+) pour un jeu jouable mais avec quelques anomalies. Ensuite, nous avons gold (Gold+) pour une jeu fonctionnant avec quelques réglages et enfin nous avons platinium (Platinium+) pour un jeu fonctionnant sans aucun réglage. A ce jour, 3131 jeux fonctionnent avec près de 23500 rapports écris sur 5718 jeux testés. C’est énorme.Chaque jeu dispose de son rapport réalisé par les utilisateurs testeurs. Outre les commentaires de ceux-ci, sont notamment préciser des informations importantes tel que la distribution utilisée, le noyau, les pilotes graphiques,… Pour les plus accros, cette base de données fournit aussi des données très utiles à cet endroit. Pour chaque catégorie de compatibilité, on y retrouve en effet :

  • la version de Proton utilisée
  • la distribution utilisée

  • le type de GPU utilisé
  • la version des pilotes graphiques utilisée

Et bien d’autres informations.Et comme tout projet libre, vous pouvez contribuer ici.Vous pouvez installer Proton et Steam sans aucun problème sous Manjaro car ils sont disponibles dans les dépôts officiels de la distribution et sur AUR. Tout dépendra de vos attentes. En attendant, pour ma part, ce sera:

sudo pacman -S steam-manjaro steam-devices && yaourt -S proton steam-fonts

Nous voici à la fin de sixième partie. Qui m’aurait dis l’année dernière (quand m’est venue l’idée de faire un article sur les périphériques gaming/Hardware) et sa division cette année en plusieurs parties (initialement 2) qu’il serait si grand, si étendue, si riche. Enfin, c’est ainsi. Après tout, le monde informatique évolue vite et les logiciels libres aussi. Et quand des sociétés s’y mettent, cela va encore plus vite. Amusez-vous bien.

Publicités

Gérer votre jardin avec Open Jardin

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’hiver est la période idéale pour penser à son futur jardin 2019. Et puisque nous sommes libristes, pourquoi ne le ferions nous pas avec un logiciel libre tel que celui que je vais vous présenter : Open Jardin. Réalisé en C++ et QT5, orienté permaculture, ce logiciel est destiné à la gestion des cultures d’un jardin à partir d’un plan avec représentation des parcelles sur une durée de 5 ans.

open jardin en action

Lire la suite

Après Bambi, voici Pampi…

Marre de Powerpoint, vous êtes lassé d’Impress. Vous voulez faire tourner la tête à vos collègues qui s’exclament quand ils voient une présentation à la Prezi. Et le tout sans vous prendre la tête. Alors Pampi est fait pour vous. Écrit en PyQt5 (Python3 et Qt5) par un enseignant Pascal Peter, Pampi est une GUI (Graphical Unified Interface ou en bon français une Interface Graphique Unifiée ou encore Interface Homme Machine=IHM) pour Impress.js.  Vous ne savez ce qu’est Impress.js ? C’est une implantation libre d’un framework en javascript de présentation utilisant la puissance des feuilles de style CSS3 avec des transitions à la Prezi. Seul bémol, c’est un outil en ligne de commande et la documentation est succincte. Pour cela, il faut regarder le code qui lui est bien documenté et le modifier. Pas très user friendly ?

Lire la suite

# Récupération de données d’un disque dur issu d’un RAID1 d’un NAS Synology en usb

On conseille fortement de sauvegarder ses données , et à juste titre. Et aussi de multiplier ses sauvegardes sur différents supports. Là aussi, à juste titre.

Personnellement, c’est ce que je fais, mal certes (j’ai un peu de mal à m’y retrouver parfois avec de multiples systèmes). Un NAS est un outil très pratique pour cette tâche et bien d’autres encore.

Lire la suite

Manjaro – Blu-Ray: Mission Impossible ? Partie 2

Suite à l’article précédant, dans lequel je parlais de la situation des Blu-ray sous Linux, je continue sur ma lancer pour développer le dernier point que j’évoquais : le ripage des Blu-Ray sous notre pingouin préféré. Exit les Leawo et les DvdFabDecrypter. Ils ne sont pas portés sous Linux. Seule solution utilisable : Makemkv. Certes, libriste que je suis (et vous aussi, j’en suis sur), je suis prêt à crier au scandale et pourtant je ne le ferai pas. Non, car, en l’absence de solution libre, cet éditeur a le courage de proposer son produit, au moins pour la bêta, gratuitement pendant 30 jours. Et vu son efficacité apparente, sa facilité et sa disponibilité, je serai même prêt à l’acheter. Ce qui serait une première pour moi.  Un logiciel propriétaire sur un logiciel libre ? Pourquoi pas. Seul les imbéciles ne changent pas d’avis. Le dernier pont reliant encore bon nombre d’entre nous aurait-il sauté ? Il ne faut pas le nier, seule 2 choses empêchent bon nombres de personnes de passer totalement à Linux : les jeux et les Blu-Ray.

Lire la suite