Générateur de Titres 3D : le dessous des cartes !

Après vous avoir présenter cette nouvelle fonctionnalité de la future version 1.2.0, puis en vidéos hier, aujourd’hui, je vais vous montre comment fonctionne et réaliser (=un sorte de mini howto) un nouveau modèle de fichier .blend en se basant sur le dernier modèle existant (Neon Curves), ajouté cette nuit sur la branche bazaar de développement. Il s’agit de la traduction/adaptation de l’article publié aujourd’hui par Jonathan.

Quand vous utilisez le Générateur de Titres 3D, son interface a été simplifié à l’extrême. Regarder la fenêtre ci-dessous qui a servie de base pour réaliser la vidéo qui est au-dessus. Chaque courbe animé a une couleur qui lui est propre et ceci est fait simplement et rapidement. L’arrière plan et la lumière sont obtenus par les différentes combinaisons utilisés.

L’étape à réaliser au préalable pour faire un effet de ce style (et utiliser aussi le module de création de Titres 3D) est l’installation de la version de Blender2.5 (alpha à ce jour). Ensuite, j’ai crée quelques courbes et  je les aient positionnées en face de la caméra. Chaque courbe étant indépendante des autres,l’utilisateur peut ainsi en ajuster les couleurs selon son désir. La courbe émet de la lumière et n’a pas d’ombre renforçant ainsi cette impression d’utilisation d’un néon.

Une fois que la scène est modelée, le système d’animation des images clés est utilisé sur une série de points de mouvements des  courbes. La plupart du temps, la courbe se déplace de la gauche vers la droite dés que l’on dépasse les 250 frames. Chaque image clé peut-être modifié/ajustée manuellement dans le panneau approprié jusqu’à obtenir l’effet souhaité.

Ensuite, on utilise l’éditeur de nœud composite dans Blender pour diriger la sortie de chaque image à travers une série de nœuds. Cette partie est difficile pour celui qui ne maitrise pas la manière dont l’édition des nœuds fonctionne. L’objectif est de prendre les courbes émettant de la lumière et de créer avec un éblouissement rappelant la lumière des néons. Pour compliquer la chose, le texte du titre doit être isolé afin qu’il ne soit pas affecté par l’effet obtenu. Aussi, le texte est dans une scène différente et est ensuite combiné avec les courbes.

La dernière étape était de combiner le tout dans un fichier .xml lequel expliquant quels sont les paramètres du modèle afin qu’Openshot affiche une interface simplifié pour l’utilisateur.  La plupart des autres modèles ont un ensemble de paramètres similaires aussi un simple copier-coller devrait suffire pour la majorité d’entre vous. En outre, un script python doit être crée lequel appliquera les paramètres à l’actuel modèle de Blender.

Il est maintenant temps de voir ce titre évolué dans Openshot. Vous avez aussi la possibilité d’avoir plusieurs titres lors du rendu final.

Voilà, nous avons fait le tour sur la manière dont fonctionne cette association Blender/Openshot. Si vous avez une âme créative, n’hésitez pas à venir poster vos créations/modèles sur le forum. Les plus intéressantes seront incluses dans la prochaine version. Faites partager vos créations, ne les garder pas pour vous. C’est ça l’esprit du libre : une immense communauté au service des autres.

Edite du 12 juillet 2010 :

A la demande de zeauro, j’ai fait quelques modifications qui sont les suivantes :

  1. j’explique comment obtenir un version d’un projet hébergé sur Launchpad (ici, c’est la version de développement) mais  cette procédure est valable pour n’importe quelle branche d’un projet quelqu’ il soit (pas qu’Openshot). Vous avez ainsi accès à prêt de 19 000 projets)  en un clic. Il suffit de remplacer ce qui suit lp par ce que vous voulez avoir.
  2. j’explique comment profiter dés aujourd’hui ,pour les plus téméraires, comment obtenir la branche de développement principale offrant cette fonctionnalité.
  3. j’ai créer une archive contenant tout les fichiers blend existants qui est téléchargeable ici :

Comme vous avez pu le remarquer, je n’ai pas pu poster mon archive car après recherche, je ne peux le faire étant un blog sous WordPress.com. C’est une limitation qui penche en faveur d’un blog WordPress tout court avec un serveur personnel. Je dois dire que j’y pense et que c’est même prévue mais les finances ne suivent pas car, comme tout Geek qui se respecte; j’ai un modèle bien precis en tête  qui fait pas mal de chose et le tout sous linux de Ve-hotech : le VHS-4 series

Cependant ,j’ai trouvé un workaround sur le forum à cette adresse.

Advertisements

7 commentaires sur “Générateur de Titres 3D : le dessous des cartes !

  1. Là, je n’ai fait qu’une adaptation/traduction de l’article que Jonathan a publié hier sur le site officiel.
    Merci d’avoir fait passé le message à ces « experts ».
    A 1ere vue, ils ne s’imaginent pas combien Blender est compliqué (et je parle en connaissance de cause) et nécessite un investissement que la plupart des gens ne feront même pas l’effort de faire. Je trouve qu’un outil de ce genre est une passerelle pour amener des utilisateurs vers Blender. J’espère que cet appel ne sera pas qu’un écho et que des retours seront bénéfiques et enchanteront les deux communautés. Après tout, on a un seul but commun, la promotion du libre sur notre plateforme adorée.

  2. Cenwen, pourrais-tu nous donner un lien direct vers le .blend qui sert de template ou carrément poster le .blend sur le benderclan ?

    Car pour les non-habitués d’openshot, la branche bazaar du développement n’est pas simple à trouver.

    Je présume qu’il faut faire les .blend avec la version 2.5alpha2.
    L’API python de blender n’est pas figée pour l’instant.
    Il se pourrait que votre script ne fonctionne pas avec la prochaine beta qui sortira bientôt.

    • En effet, les .blend sont fait avec la version 2.5 (alpha).

      Cenwen, pourrais-tu nous donner un lien direct vers le .blend qui sert de template ou carrément poster le .blend sur le benderclan ?

      Je ne suis pas membre du blenderclan donc je ne pense pas pouvoir poster quelque chose. Je vais voir si je peux faire une archive contenant tous les fichiers blend déjà créer.

      Car pour les non-habitués d’openshot, la branche bazaar du développement n’est pas simple à trouver.

      Entièrement d’accord pour tout ce qui n’est pas dans son domaine. Cependant, Il te faut juste un compte sur Launchpad. Ensuite, dans le dossier de ton choix, tu ouvres un terminal et tu rentres la commande suivante qui va initialisé et rapatrié cette branche (ceci est valable pour tous les projets qui sont sur Launchpad) :

      bzr branch pl:openshot

      Si tu veux avoir/savoir s’il y a une MAJ tu rentres dans le dossier puis toujours dans une console, tu tapes :
      bzr pull
      et c’est tout. S’il y a des MAJ, elles seront automatiquement télécharger sinon il te dira qu’il n’y a rien.
      Là, c’est simple quand ………….on sait (comme tu disais).
      Ces commandes te permettent d’avoir la dernière version d’Openshot.

      Pour lancer Openshot, toujours en console tu vas dans le deuxième dossier openshot cad Openshot/openshot . A ce niveau là, tu as comme dossiers : (blender, themes, effects,….) En fait, tu as tous les dossiers du projet !
      Dans ta console, tu tapes :
      python openshot.py
      Et cette version d’ Openshot s’ouvrira.

      N.B : Plusieurs versions d’Openshot peuvent cohabiter ensemble en plus de la version « officielle ».

      Maintenant, passons à la procédure pour avoir Blender2.5(alpha) de fonctionnel et ainsi tester les nouveaux effets que vous créerez.
      Tu télécharges la dernière version de Blender (là où toi tu sais 🙂 ) selon ton architecture. Ensuite tu l’extrait dans ton home (et seulement dans ton home).
      Ensuite tu lances Openshot normalement (comme indiqué plus haut), et tu ouvres les préférences. Là, dans la 1ere section : Général tu vas à la 7eme ligne qui est appelée Blender Executable et tu remplaces la ligne par le chemin complet vers l’exécutable de ta version de Blender .
      E.X : /home/olivier/blender-2.5/blender
      Attention, s’il est mal renseigné tu auras des messages d’erreurs.
      Ensuite, tu refermes tes préférences et tu fermes Openshot. Tu le relances en console afin qu’il prenne en compte les paramètres que tu as modifiés. Et voilà, c’est fait.

      L’API python de blender n’est pas figée pour l’instant.
      Il se pourrait que votre script ne fonctionne pas avec la prochaine beta qui sortira bientôt

      J’espère que non mais merci du renseignement.

      En espérant, que cela t’aura aidé et aidera d’autres.

      @+

  3. Merci pour l’archive Cenwen. Mais j’aurais dû être plus clair.
    Mais j’étais aussi intéressé par le script que je croyais interne au .blend. Histoire de voir comment s’y prendre pour mettre telle ou telle chose à disposition des utilisateurs d’openshot.
    Je vais me créer un compte lauchpad, alors.

  4. Je suis en train de créer un article sur AV Linux distribution spécialisée dans le multimédia qui intégre (déjà) la dernière version sur Bazaar d’Openshot. Pour ceux qui veulent s’éviter d’avoir à installer cette version avec Blender et qui auront à l’heure portée la majorité des softs multimédias audios et vidéos d’installé et paramétrer d’office, ils pourront l’avoir de deux façons : soit une image, iso soit un torrent. Pour rappel, cette distribution fait 1.7 Go. Aussi, petites connexion s’abstenir.

  5. Pingback: Lumière sur OpenShot 1.2.2 ! « Cenwen's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s