Me Gamer and Linux User = Impossible Mission ? Not exactly. Part 1

L’année dernière à la rentrée, je vous avais présenté Piper, un projet du GSOC 2017, qui avait pour but de fournir un outil de configuration de souris orienté gamer (mais pas seulement) pour Linux en utilisant la librairie libratbag et son daemon ratbag. D’ailleurs pour la petite info à propos de Piper, Jente est devenu lead developper du projet Piper (il a pris les rennes du projet) dont il a entre ses mains les destinées et participe aussi à libratbag. ratbag a été abandonné et ses fonctionnalités ont été intégré à libratbag. Comme quoi, quand le contact passe, le travail et la volonté………l’histoire va plus loin. Je pense qu’il est temps de faire un point sur ce que l’on peut avoir, cette liste se veut la plus précise possible même si elle n’est pas exhaustive. Le pire dans l’histoire c’est que je ne suis pas du tout un gamer mais j’ai …………..un neveu qui l’est…. 🙂

En informatique, on a ce que l’on peut dire deux choses : le hardware et le software. C’est une notion qu’il faut bien assimiler et que pas mal de gens ont du mal à assimiler. Un bon hardware (=le matériel) n’est rien sans un bon software (=le pilote). Dans le domaine du jeux, les fabricants de matériels fournissent des pilotes, qui permettent de lancer une application, de créer des macros (délais, répétition), des profils, des modes Jeux et Sniper, de paramétrer les leds, les DPI…. D’ailleurs, chaque fabriquant dispose de sa propre solution :

  • Logitech avec son LGS (Logitech Gaming Software)
  • Corsair avec son Corsaire CUE2
  • Asus ROG ARMOURY
  • G.Skill avec …..G.Skill
  • Razer avec Synapse 3
  • Roccat avec Roccat SWarm
  • Steelseries avec Steelseries Engine 3
  • Coolermaster,
  • Creative, Tessoro,…..

Chacune a ses points forts et points faibles mais toutefois, ils existent et étendent exponentiellement les capacités du matériel (hardware). Mais qu’en est-il sous Linux ? Rien d’officiel. Mais commençons par un retour vers le ……………………passé.

Et au début il y avait les ……………précurseurs

Je vous parle d’un temps que les jeunes de 20 ans ne peuvent pas connaître. Les logiciels que je vais vous présenter sont plutôt généralistes pour les deux premiers, spécialisés pour les deux derniers.

Commençons par deux logiciels encore plus ou moins en activité (selon votre distribution).

XBinkeys

XBinkeys est un outils pour reconfigurer les touches de claviers, souris et télécommandes. Il fonctionne en ligne de commandes mais dispose aussi d’une interface graphique pour plus de convivialité. Et c’est peu dire 🙂

Disponible dans les dépôts d’AUR (Manjaro) et Ubuntu, vous pouvez l’installer soit avec votre gestionnaire de paquets habituel (Octopi, Pamac, Mint Software Center, Ubuntu Software Center) soit en ligne de commande.

Pour Manjaro ce sera :
yaourt -S xbindkeys xbindkeys_show

Pour Ubuntu ce sera :
sudo apt-get install xbindkeys xbindkeys-config

Pour lancer le logiciel, il faut taper dans un terminal xbindkeys-config. Pensez à créer une entrée dans votre menu afin d’éviter d’utiliser le terminal à chaque fois que vous voulez utiliser cette application. Noter que vous pouvez aussi automatiser son lancement.

Note:

Lors de la rédaction de cette partie l’année dernière, le logiciel était disponible dans les dépôts pour Manjaro. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. J’ai toutefois laissé (à tort ou à raison ?) les commandes.

Btnx

Btnx est un outil de configuration des boutons de votre souris. Le créateur initial du projet Olli Salonen a arrêté son développement mais le projet a eu un nouveau mainteneur. Il semblerait que le projet soit bien mort vu le nombre de maj depuis ……..4 ans.

Disponible dans les dépôts d’AUR (Manjaro) et Ubuntu, vous pouvez l’installer soit avec votre gestionnaire de paquets habituel (Octopi, Pamac, Mint Software Center, Ubuntu Software Center) soit en ligne de commande.

Pour Manjaro ce sera :
yaourt -S  btnx btnx-config

Pour Ubuntu ce sera l’ajout d’un ppa (bien qu’il soit complètement oudated) ou bien la compilation en pur et dur :
sudo apt-get install btnx btnx-config

Pour lancer le logiciel, il faut taper dans un terminal btnx-config.

Note:

Lors de la rédaction de cette partie l’année dernière, le logiciel était disponible dans les dépôts pour Manjaro. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. J’ai toutefois laissé (à tort ou à raison ?) les commandes.

HIDpoint

HIDpoint est un pilote propriétaire qui permet de configurer les claviers et souris Logitech de la même manière que sous windows.

Ce logiciel n’est pas disponible sous Manjaro, que ce soit dans les dépôts officiels ou bien sur AUR.

Par contre, il l’est encore pour Ubuntu en suivant cette documentation.

Gnome15

Gnome15 est un projet en PyGtk2 visant à fournir un support sous Linux pour le père de tous les claviers gamers qui a marqué profondément son époque : le logitech G15. Et pas seulement, car il supportait aussi les matériels suivants:

  •  G19 : clavier gamer
  • G13 : clavier gamer
  • G930 : Casque audio
  • G35 : Casque audio
  • G510 : clavier
  • G11 : clavier
  • G110 : clavier
  • les hauts parleurs Z-10

Ce projet n’est plus développé de nos jours, même si G15Interface est un projet plus récent qui utilise Hidapi au lieu de libusb.

MX5000

Le pendant de Gnome15 mais destiné à la bureautique, le clavier MX5000 développé en Python 2.5.x et Qt3 a aussi disposé de son heure de gloire et de sa librairie libmx5000 et mx5000-tool. Comme vous pouvez vous en douter, il n’est plus utilisable de nos jours, ni développé.

Et si on passait aux choses sérieuses

Ce retour vers le passé est bien beau me direz-vous, il ne me sert pas à grand chose mais au fait, qu’en est-il maintenant ?

C’est une très bonne question et je dois dire que j’ai eu d’agréables surprises en rédigeant cet article car je ne pensais pas que la situation avait aussi bien évoluée. Certes toutes les marques ne sont pas supportées (et certaines ne le seront jamais à moins d’un effort de leur part) mais les plus populaires le sont (enfin presque, il faut pas trop le dire vite). L’autre point positif est que l’on dispose de GUI qui n’ont rien à rougir à leur homologues Windowsiennes… Toutefois, nous commenceront à voire celles-ci la prochaine fois.

Publicités